Test de Assassin’s Creed Odyssey (PS4)

Après l’épisode Origins qui avait contribué à réconcilier les joueurs avec la licence, voilà qu’un an plus tard Ubisoft nous propose Assassin’s Creed Odyssey, un nouvel opus qui se déroule dans la Grèce antique, très inspiré des aventures de Bayek en Egypte mais qui introduit néanmoins un nombre significatif d’évolutions de gameplay.

Assassin's Creed Odyssey

Après les paysages désertiques de Origin’s, le changement de décor est plutôt radical puisque l’histoire de Assassin’s Creed Odyssey se déroule en Grèce, avec une map constituée de très nombreuses îles qu’il faudra explorer pendant votre périple. L’originalité de cet ACO réside également dans le fait de choisir son héros parmi les jumeaux spartes Alexios et Kassandra. Bien sûr j’ai choisi d’incarner la sœur très badass et aux dialogues particulièrement affûtés au lieu d’un énième trentenaire mal rasé, et je vous conseille d’en faire autant !

Assassin's Creed Odyssey

Quel que soit le personnage incarné, la trame de l’histoire principale reste la même. Il s’agira de parcourir l’archipel grecque à la poursuite du passé, dans l’espoir de reconstruire des liens familiaux. Sans rentrer dans les détails, j’ai bien aimé cette quête principale qui s’est révélée très claire et pleine de rebondissements. J’ai aussi apprécié que cette fois les sauts dans le présent de l’Animus soient limités à 2 ou 3 occurrences et durent très peu de temps. Ubisoft a compris que ces passages sont de loin les moins intéressants à jouer.

Au niveau du gameplay, comme Spider-Man ou God of War avant lui, cet Assassin’s Creed Odyssey prend résolument le virage du ARPG après un essai concluant lors de l’épisode égyptien de 2017. On retrouve donc les classiques XP gagnés après chaque mission, et niveaux à gravir histoire de débloquer de nouvelles compétences, elles-mêmes réparties parmi trois catégories correspondant aux différents types de jeu : chasseur, guerrier et assassin. En pratique vous n’aurez pas assez de points pour tout débloquer. Il faudra donc répartir vos XP intelligemment pour avoir une réponse adaptée aux différentes situations de jeu. Dans mon cas j’ai surtout débloqué des compétences assassin pour l’approche discrète, et guerrier lorsque l’affrontement devient inévitable.

Assassin's Creed Odyssey

Qui dit ARPG dit loot et il sera important dans Assassin’s Creed Odyssey au niveau des armes, des éléments d’armures et même du navire qui aura une grande importance dans cet épisode. Signalons d’ailleurs une nouveauté par rapport à l’année dernière qui concerne le niveau de difficulté des missions et des ennemis. Comme je vous le signalais dans mon test de l’année dernière le jeu était déséquilibré dans le sens où il était très simple d’augmenter son niveau via les missions secondaires, puis de faire la quête principale en étant systématiquement 4 à 5 niveaux au dessus du niveau des ennemis. C’est impossible dans Odyssey puisque le niveau des missions et des ennemis augmente en même temps que le votre, en autorisant un maximum de deux niveaux d’écart.

Un autre élément qui contribue à faire de Assassin’s Creed Odyssey un jeu plus difficile est le système de combat. Il est comme d’habitude basé sur l’attaque, l’esquive et les contres. Ces derniers nécessitent un timing parfait et sont très difficiles à exécuter. Je vous conseille donc d’alterner entre l’attaque et l’esquive tout en tournant autour de votre ennemi après l’avoir verrouillé. Ça paraît simple comme ça mais ça se complique rapidement quand les ennemis sont nombreux où qu’ils sont équipés de boucliers. C’est là qu’intervient l’autre nouveauté significative de Odyssey, à savoir les capacités spéciales qu’on déclenche grâce aux gâchettes. Je vous conseille particulièrement bouclier, attaque de zone et invincible non létale qui permet de finir certains combats délicats sans mourir.

Assassin's Creed Odyssey

Signalons enfin que par rapports à d’autres épisodes de la série, ce Assassin’s Creed Odyssey met à disposition des joueurs certains éléments qui arrivent d’habitude plus tardivement dans le jeu, comme certaines capacité du type assassinat aérien, ou votre navire qui permet de dévoiler petit à petit la carte et de voyager d’île en île.

Techniquement le jeu aurait mérité quelques semaines supplémentaires de QA et d’optimisations mais le tout dernier patch correctif a dans mon cas supprimé la majorité des anomalies. Il subsistent toutefois certaines villes si denses en détails que le jeu freeze parfois pour se donner le temps de charger les textures.

Assassin's Creed Odyssey

Conclusion

Dernier épisode avant une trêve sans doute synonyme d’épisode next gen, cet Assassin’s Creed Odyssey continue de faire évoluer la série vers le RPG à la Witcher 3, dans le vaste et majestueux décor de la Grèce antique. Malgré des changements parfois perturbateurs qui en font un jeu plus difficile que AC Origins, on est émerveillés par cette reconstitution sublime de la Grèce, ses paysages, ses monuments et ses villes, tout en poursuivant un scénario pour une fois clair, prenant et ponctué de rebondissements.

Plus :

  • Kassandra
  • Sublime reconstitution de la Grèce
  • Une trame principale prenante
  • Un système de combat qui favorise la stratégie…

Moins :

  • … mais peut en rebuter certains
  • Alexios
  • Encore quelques bugs ici et là

Note : 4,5/5