Test du casque Bluetooth Blue Satellite

Vous connaissez certainement la marque américaine Blue Microphones, parfois sans même vous en rendre compte, car c’est souvent ce fabricant qui fournit le micro de votre youtubeur, streameur ou podcasteur préféré. La marque est en effet très renommée pour la prise de son, notamment auprès des studios d’enregistrement. Mais qu’en est-il de son premier casque bluetooth à réduction de bruit : le Blue Satellite que je teste depuis quelques semaines.

Blue Satellite

Le Blue Satellite est le premier essai de Blue dans le domaine des casques sans fil à réduction de bruit active. La marque n’a donc pas hésité à y inclure de nombreuses innovations et idées intéressantes, même s’il n’est pas sans reproche comme je l’expliquerai dans la suite de ce test. Mais commençons par les présentations. Le Blue Satellite est donc un casque circum-auriculaire dans la gamme 300/400€ équipé d’une connectivité Bluetooth 4.1, même s’il n’oublie pas ses origines en fournissant un câble long de 3m et une connectique Jack 3,5mm, qui permettent d’utiliser le casque même lorsque sa batterie est à plat. Coté design je trouve celui du Satellite très réussi avec sa forme qui en impose et sa combinaison de métal et de plastiques nobles. De plus, le maintien est ferme et très confortable grâce à la mousse à mémoire de forme qui recouvre les écouteurs et l’arceau.

Au niveau de l’écoute, rien à redire. La qualité sonore est au rendez-vous comme on pouvait s’y attendre de la part de Blue. Le son est claire et très contrasté, d’autant plus que le Satellite se distingue des autres casques du marché par le fait qu’il intègre de façon native un amplificateur audiophile pour davantage de dynamisme. A l’usage je dois dire que cette plus-value n’est pas flagrante puisque le gain en puissance n’est pas si important, alors que l’autonomie a tendance à décroître de façon significative lorsque l’ampli est utilisé en plus du Bluetooth et de l’annulation de bruit. Constat identique pour cette dernière technologie puisque la performance de l’ANC du Satellite est de toute évidence moins bonne que celle de mon casque habituel, le Sony MDR-1000X. C’est particulièrement flagrant lorsque l’ANC est utilisé sans musique, juste pour atténuer le bruit ambiant ou celui des transports.

Blue Satellite

Je le disais plus haut, le Satellite est le tout premier casque Bluetooth de Blue et j’ai envie de dire que cela se ressent tant sa conception regorge d’erreurs de jeunesse, surtout au niveau logiciel. On trouve ainsi sur chaque haut-parleur trois boutons physiques et non pas quatre comme c’est habituellement le cas. C’est parfois gênant car il n’est pas toujours aisé de distinguer au toucher des commandes placées à 120°, alors que le positionnement est bien plus instinctif lorsqu’ils sont à 90° les uns des autres. L’autre reproche que l’on peut faire est que le Satellite, en tant que casque Bluetooth, aurait gagné en convivialité s’il proposait une synthèse vocale à chaque fois qu’une commande est utilisée. Au lieu de cela, aucun message ne vient confirmer que l’on vient d’allumer ou d’éteindre l’annulation de bruit ou l’amplificateur intégré. Pire : un bip retentit bien à chaque allumage du casque et lorsqu’il s’appaire à un appareil Bluetooth, mais rien lorsqu’on l’éteint ! Et je vous ai gardé le meilleur pour la fin : aucune alerte sonore ne vous avertit lorsque la batterie du casque est presque vide ou lorsqu’elle est épuisée. Tout cela finit par provoquer beaucoup de frustration, voire de l’énervement d’autant plus que les commandes ANC et AMP sont remises à zéro à chaque fois que l’on éteint le casque.

Blue Satellite

Conclusion

Le marché des casques Bluetooth à annulation active de bruit est tout nouveau pour Blue Microphones et j’ai envie de dire que ça se ressent. Le fabricant californien y a mis tout son savoir faire en matière de fabrication et de matériaux nobles et c’est une belle réussite tant le casque est agréable, confortable et au rendez-vous au niveau des performances audio. Le constat est par contre beaucoup plus mitigé du coté logiciel avec une annulation de bruit moins efficace que celle des cadors du secteur, mais surtout l’absence inexplicable d’indications sonores pourtant essentielles lorsque la batterie se décharge par exemple. Bref, un beau casque qui mériterait une nouvelle version pour venir gommer toutes ces erreurs de jeunesse.

Plus

  • Design très réussi
  • Confort et fermeté du maintien
  • Son de qualité
  • Autonomie très bonne en Bluetooth…

Moins

  • … mais qui chute rapidement lorsque l’ANC et l’ampli sont allumés
  • Annulation de bruit perfectible
  • Absence d’indications sonores essentielles pour un casque sans fil
  • Une connectique USB Type-C aurait été appréciée

Note : 3,5/5