Test du jeu de société Nemeton

L’appel de la forêt se fait sentir, mais vous ne pouvez aller vous balader dans les bois ? Blam ! propose une alternative avec Nemeton. Projet de Johann Favazzo, nous plongeant dans une atmosphère où la magie croisée ne sera pas que celle de la faune et de la flore.

Nemeton

La forêt que l’on arpentera dans Nemeton va mal. Maudite, celle-ci a vu sa flore complètement dépérir. Les druidesses et druides n’ayant rien pu faire jusqu’ici, elles/ils l’abandonnèrent toutes et tous. Ou presque, car une poignée d’irréductibles… Non ça c’est une autre histoire, avec aussi un fameux druide. Néanmoins l’on retrouve bien 2 à 4 druidesses/druides consciencieuses/eux, pour ne pas dire humain(e)s, osant s’engouffrer dans cet endroit en décomposition, suite à l’appel des animaux.

Nemeton

Rebondissons sur la quantité de participant(e)s, celle-ci changeant le déroulement de la partie. Prenant place sur 11 tours en duel, 10 en trio ou quatuor. Le reste ne change pas et chaque tour nous plonge dans un véritable cycle journalier avec ses 4 phases : la nuit, l’aube, le jour et le crépuscule. Le tout correspondant à des activités collant bien au moment évoqué, astucieuse idée démontrant que Nemeton possède un monde poussé.

En l’occurrence la nuit permet l’arrivée de la lune, éclairant les lieux, de quoi potentiellement faire apparaitre des plantes. Puis à l’aube l’astre laisse sa place à une face jour, en retournant sa tuile. Tandis que le jour notre druide/sse se déplace. Tout le monde sait bien qu’à la nuit tombée on n’explore pas une forêt, les livres et films nous l’ont appris. Enfin le crépuscule est en quelque sorte le bilan quotidien de notre, on l’espère, fructueuse quête. Avec l’accomplissement des objectifs.

Selon la nature de terrain signalée par la tuile lune que l’on aura jouée, le plateau sera éclairé en conséquence. Les cases s’avérant hexagonales, la lumière partira vers les 6 directions, sous conditions. Car cette fameuse nature (rivière, clairière, terre et carrière), signalera la possibilité d’une voie d’éclairage. Si par exemple 2 autres terrains forment l’une d’elle et qu’aucun ne représente la même nature que celle de cette lune, l’éclairage n’existera point de ce côté. Tandis qu’un sens en comportant une, le sera. Mais cette case à la nature identique de la lune, signalera la fin de l’éclairage, les cases suivantes restant dans l’obscurité. Il est donc préférable qu’elle se trouve loin, si l’on veut révéler un maximum de ressources, cependant cela pourra servir aux adversaires, selon les positions. Un trou dans un chemin, vaudra également comme terme pour celui concerné.

La lumière faisant pousser des plantes sur les cases, selon leur(s) symbole(s). Parfois elles n’en auront pas, donc rien ne sortira. Sans omettre que si elle est déjà occupée par une plante, on n’en fera pas pousser une double. Et si un(e) druide/sse y est placé(e), rien ne jaillira non plus. Par contre l’on peut se trouver sur une case commune à un(e) ou plusieurs joueuse(s)/eurs(s) et en profiter pour échanger une plante, selon sa propre volonté. Sans que l’autre ne puisse s’y opposer. Toutefois l’on a droit à une bulga fermée par des ronces, protégeant une plante de ce procédé. Un double aspect amusant, par le côté chapardage, tout en ayant l’opportunité d’en protéger une en amont.

D’ailleurs l’on retrouve des tonnes d’options sur un peu tout. Ne serait-ce que pour les déplacements, où l’on profitera de la belladone pour se transformer en oiseau afin d’atteindre directement un chêne. Ce qui change du déplacement classique, nous laissant bouger d’une à 2 cases en ligne droite. Sauf qu’en employant une tuile bifurcation, l’on pourra tourner comme bon nous semble. Tandis qu’une autre offrira l’avancement d’une case en plus.

Selon où vous vous situerez, vous pourrez effectuer diverses actions. Tant se lier avec des animaux, que récolter des plantes, réaliser une potion ou encore profiter d’un pouvoir du chêne. Soit l’échange de 2 plantes contre une de la réserve. Soit mettre de côté une potion. Concernant les pouvoirs, les animaux en délivreront davantage. En se liant avec, ils vous aideront. Aussi bien en proposant un éclairage prenant en compte une nature différente de celle de la lune. Qu’en faisant sortir une plante supplémentaire ou même en utilisant les rivières grâce au saumon, pour se déplacer plus loin. Nous ayant donné l’impression d’être dans le rôle titre du film Vincent n’a pas d’écailles, avec Vimala Pons et. Et l’on vous garde la surprise pour les autres pouvoirs.

La druidesse/le druide terminant avec le plus de points prestige, gagnant la partie. Ceux-ci se calculant selon la quantité de potions, de série d’animaux… De quoi laisser germer diverses stratégies. Selon ses préférences, pour nous les animaux. Mais également un mix de tout, une prolifération d’échanges pour certain(e)s, s’éloigner de ses concurrent(e)s pour d’autres…

Nemeton

Heureusement la boite nous rassure en précisant que les éléments de Nemeton sont principalement issus de forêts au développement durable. Proposer un divertissement nous demandant de sauver une forêt et ses habitant(e)s les animaux, il aurait été malvenu que sa composition provienne d’un pillage massif de tels environnements, sans réflexion sur la nature.

Surtout que l’on retrouve des figurines en bois. De jolis personnages accentuant l’ambiance, plutôt que de simples pions. Les terrains de jeu et les multiples tuiles sont également de grande qualité au niveau du matériel et nous rappellent principalement la facette nature de Nemeton. Là où les cartes Potion, le plateau objectifs et ceux des joueuses/eurs nous révèlent celle magique. Via un ton plus sombre et mystique. Permettant d’admirer la dualité du travail d’Ann & Seb à l’illustration.

Afin d’être sûrs que le jeu ne tombe pas à plat, l’auteur et l’éditeur proposent également des éléments 3D (chênes, mégalithes et sources). Rendant le décor original, en ne disposant pas de basiques jetons symbolisant ce trio, mais de véritables représentations. Les choses ont été vues en grand, puisque l’on retrouve même un sac pour le mélange et le piochage de tuiles.

Nemeton

Conclusion

L’univers original, qui plus est proche des animaux et de la nature ce qui nous touche, donne envie de mettre la main sur Nemeton. Verte évidemment la main. Les multiples embranchements pour la révélation et la collecte d’éléments, ainsi que les déplacements, apportent en sus une rejouabilité de chaque instant, grâce à un changement tactique possible à chaque fois.