Test du jeu de cartes Heroes of History : Groovy Greeks vs. Vicious Vikings

La version de base d’Heroes of History a déjà connu le succès au travers de Kickstarter l’an passé. Suite à une première tentative de campagne annulée en cours de route pour un nouveau set, Sam Friedman via sa compagnie Bradan’s World repart pour un tour dès ce 11 octobre et c’est de cette édition Heroes of History : Groovy Greeks vs. Vicious Vikings que l’on s’en va vous parler.

Heroes of History : Groovy Greeks vs. Vicious Vikings

Sachez tout d’abord que ce deuxième set arrive tel un standalone, signifiant que vous pourrez donc y jouer sans même n’avoir jamais touché et sans nécessiter le deck Midnight Riders et Echoes of the Plains. Toutefois Heroes of History : Groovy Greeks vs. Vicious Vikings peut également être associé à son prédécesseur, afin de connaitre une richesse plus prononcée.

L’objectif ne change pas, celui-ci demandant de construire une armée composée de personnages historiques, aussi bien des femmes que des hommes, en vue de vaincre la milice opposée.

Heroes of History : Groovy Greeks vs. Vicious Vikings

Le hasard se mêle à la stratégie, puisque les cartes piochées s’avèreront évidemment importantes car possédant des caractéristiques différentes. Surtout que l’on ne retrouve pas simplement des guerrières/ers, mais également des tas de possibilités afin de les rendre plus puissant(e)s avant la bataille concrète.

Chaque tour permettant d’effectuer six actions, sans même compter la phase offensive. On aura ainsi entre autres l’occasion de s’équiper d’une arme que l’on pourra même interchanger entre ses protagonistes, jouer une carte action, lancer un(e) combattant(e)… Des séquences pouvant coûter des State Points, au nombre de 50 en début de partie ou 25 selon le type de partie choisi.

La bagarre est aussi là et sera généralement lancée après tous ces préparatifs, même si l’on n’est pas obligé d’attendre. On calculera le total des points d’attaque de la/du combattant(e) déterminé(e), plus les bonus éventuels apportés par une arme, ainsi que les multiples effets actifs des cartes et ceux du champ de bataille, auxquels on soustraira les effets de malus touchant notre héroïne/héros. La/le potentiel(le) défenseur(e) verra le même calcul être effectué si elle/il est en mode offensif, tandis que si elle/il est sur la défensive on remplacera la valeur attaque par celle défense. Suite à quoi on comparera les résultats des deux, la/le perdant(e) voyant la différence retirée à ses State Points. Celle ou celui les voyant réduit à néant perdant la partie d’Heroes of History : Groovy Greeks vs. Vicious Vikings.

Heroes of History : Groovy Greeks vs. Vicious Vikings

Malheureusement on ne peut pas vous dire grand-chose concernant le matériel d’Heroes of History : Groovy Greeks vs. Vicious Vikings, étant donné que nous ne possédons que le set. Cela reste néanmoins l’essentiel et l’on peut au moins affirmer que les cartes s’avèrent d’excellente qualité au toucher et au niveau visuel, où les protagonistes historiques sont vraiment mis(es) en valeur comme il se doit.

Néanmoins un contenu beaucoup plus large attend l’édition finale, avec une boite séparant les decks, ainsi que des tapis de jeu. Forcément pratiques par rapport aux divers environnements proposés (champ de bataille, musées/piles de défausse, tranchées… ).

Heroes of History : Groovy Greeks vs. Vicious Vikings

Conclusion

De par sa profondeur d’actions avant de se lancer dans le combat, Heroes of History : Groovy Greeks vs. Vicious Vikings propose une composante stratégique importante très plaisante, dans un jeu de cartes partant sur une base classique, à savoir l’affrontement au résultat déterminé entre les points de l’attaquant(e) et de la/du défenseur(e).