Test du jeu de société Le Trésor des Lutins

S’il y a bien 2 entités légendaires réputées pour amasser des trésors et précieusement les garder, ce sont les dragons et les lutins. Gina Manola nous propose de réunir les 2 avec Le Trésor des Lutins.

Le Trésor des Lutins

Enfin Le Trésor des Lutins… Plus exactement, le trésor au dragon que veulent lui chaparder ces satanés lutins ! Là on est plus raccord. Le dragon en question est parti se balader on ne sait où. Durant son absence, les lutins en profitent pour tenter de voler son bien. Ce ne sera pas chose aisée, puisque pour ouvrir le coffre, il est indispensable de récupérer 3 clés. Celle-ci étant disséminées dans la forêt, il incombe aux petits bonshommes de parcourir les lieux comme ils le peuvent. Avant le retour de flamme du dragon.

On démarre Le Trésor des Lutins en plaçant les clés. Quatre à disposition pour 3 nécessaires. Ainsi que le jeton Sucrerie, sur lequel on se penchera par la suite. Pour ce faire, on jette les 2 dés pour chaque élément. La couleur qu’indique l’un donne la position par rapport à la grille en vertical. La forme que montre le second, désigne celle en horizontal. Il est donc possible de tomber plusieurs fois sur la même combinaison. Dans ce cas, on relance l’éventuel doublon. Deux éléments ne peuvent se situer au même endroit. On mélange désormais les tuiles Dragon et Chemin face cachée ensemble et l’on peut partir vers l’aventure.

Le Trésor des Lutins

Chaque joueuse/eur, le jeu prévoit d’en accueillir 2 à 4, tire une tuile tour à tour. Le plateau se divise en 2 parcours. Celui de la forêt, où gambadent les lutins. Et celui de la caverne, où se trouve le dragon. Avec comme liaison entre ces 2 espaces, le trésor enfoui dans l’antre du géant sang et or. Si l’on tire une tuile chemin, l’on peut la placer dans la forêt, afin de créer un chemin. Attention à ne pas omettre qu’il faut au préalable glaner 3 clés et qu’aucun jeu d’adresse, de chance ou une énigme ne vous en octroiera. Il est donc primordial de viser au mieux celles-ci. Tout en étant vigilant(e) et en ne pas bloquant pas le passage. Voire tout bonnement arriver au coffre sans pouvoir l’ouvrir. Sans quoi l’on perdrait.

Les tracés ne peuvent être positionnés n’importe comment. Une nouvelle tuile Chemin doit systématiquement être connectée à une déjà sur le plateau. Ce qui signifie également que l’on ne dispose pas n’importe où ses morceaux de sentier. On ne met ainsi pas une tuile proche d’une clé, avec des trous entre les cases… On débute en haut à gauche et advienne que pourra en ce qui concerne la suite. En revanche, si les routes coïncident entre elles, et que l’on ne place donc pas de l’herbe contre un tracé mais bien un tracé supplémentaire, il est possible de laisser un chemin en cours et y revenir par la suite.

Ce qui vous semble évident à partir du moment où vous savez qu’il existe des routes à voies multiples. On peut donc ajouter une tuile qui offre un parcours à gauche et un à droite. De quoi imaginer continuer l’un qui s’approche d’une clé. Tandis que l’on reviendra peut-être sur le second afin de rejoindre le coffre ou tout simplement une autre clé. Cela ouvre les perspectives stratégiques. Selon les tuiles tirées ensuite, l’on ne sera donc pas obligé(e)s de perdurer sur un même sentier. Si une pièce ne nous arrange pas pour attraper cette clé essentielle, on s’en servira à un autre endroit que l’on a ouvert d’une route.

On pourrait presque s’en sortir aisément de cette manière. Sauf que le dragon est de retour. Dès que l’on pioche une de ses tuiles, on la dispose sur une case de sa grotte. Petit à petit celle-ci se complète. Signifiant que le dragon se rapproche du trésor. S’il l’atteint, il gagne. Il est donc préférable de récolter le jeton Sucreries sur la carte. Bien qu’il puisse valoir un détour. Mais celui-ci retire une tuile de l’avancée du dragon. Ce qui permet de le ralentir pour l’unique fois du jeu.

Le Trésor des Lutins

On connait déjà le travail de Doris Matthäus, c’est donc avec plaisir qu’on la retrouve. Notre préférence sur Le Trésor des Lutins, va au dragon. Très mignon avec sa bonne bouille, tant sur ses tuiles, que le plateau. D’ailleurs ce dernier délivre une œuvre à trois étages très appréciable. La forêt luxuriante vue de haut sur laquelle les lutins se déplacent, bordée par deux superbes représentations. La caverne et la forêt, mais sous un aspect de profil. Avec une luminosité offrant une sensation de magie chez cette dernière. Ce qui colle bien à l’univers fantastique du jeu. En plus, l’on bénéficie de jetons et dés originaux. Enrichissant toujours nos collections.

Le Trésor des Lutins

Conclusion

Le Trésor des Lutins est une pépite pour apprendre la stratégie. On le conseille notamment pour le jeune public, qui devra réfléchir sous divers angles. Tout en apprenant sur la mobilité dans l’espace. Sans que le jeu ne soit non plus trop complexe. On prend d’autant plus de plaisir à y évoluer avec les enfants, car il demande une réflexion qui n’ennuie personne et ne nous assure pas la victoire.