Test du jeu de société The Island of Doctor Lucky

Sorti en 1996 et à la fois premier jeu de plateau de Cheapass Games, Kill Doctor Lucky connait une nouvelle variante. Suite à Doctor Lucky’s Mansion that is Haunted et son ambiance hantée, voici celle tropicale de The Island of Doctor Lucky.

The Island of Doctor Lucky

Nouveau dérivé, nouveau décor pour The Island of Doctor Lucky. Le bon vieux et philanthrope docteur Lucky ayant convié quelques personnes sur Isla Fortuna, en vue d’un safari. Séjour sympathique pour les invité(e)s dont vous faites partie ? Et bien pas vraiment, vous êtes toutes et tous attiré(e)s par un seul but : assassiner le docteur en question !

Vous n’êtes qu’une bande de vil(e)s meurtrières/iers, prenant tous les risques afin d’être celle/celui accomplissant sa folle envie. Cependant ce nouvel environnement change la donne. De chasseuses/eurs, vous devenez chassé(e)s. Les lieux renfermant des menaces plus grandes que votre groupe de criminel(le)s.

The Island of Doctor Lucky

Le doc pourra voir ses ennemi(e)s être présent(e)s en masse. The Island of Doctor Lucky étant ouvert dès un duo et jusqu’à 8 participant(e)s. Bien que tout ce petit monde cherchera à l’éliminer, celui-ci porte bien son nom et sa vaine permettra de constamment éviter qu’il lui arrive malheur. Là où finalement les malandrins que vous êtes se retrouveront piégé(e)s par des falaises et autres pièges se retournant contre vous, tandis que vous tentiez d’esquiver Javier la panthère. Le nouvel animal ami de votre cible. Rendant ainsi votre objectif encore plus compliqué.

Afin de l’atteindre, il s’agira d’être stratégique dans l’utilisation de ses cartes pour avancer de manière à se retrouver à l’abri de tous les regards lors du crime. Si les autres vilain(e)s sont à proximité, vous ne pourrez procéder à votre méfait. Cependant vos adversaires pourront très bien vous piéger, évitant que vous ne vous occupiez du doc à monocle lorsque vous êtes justement en situation propice. Pour l’éliminer, les cartes vous délivreront tout un arsenal de possibilités dans le ton des lieux. Un endroit sauvage et une typographie intéressante pour guider l’homme vers un traquenard. Toutefois un flingue ou vos propres mains pourront suffire.

The Island of Doctor Lucky

L’atmosphère tropicale de The Island of Doctor Lucky sait insuffler un certain dépaysement. Palmiers, soleil, végétation luxuriante, montagnes… Esprit de vacances et de découverte. Le plateau et les cartes profitent du travail du trio Israel Evans, Nate Taylor (Button Men et certains decks en édition limitée de Pairs) et BJ Becker. Les illustrations n’hésitent jamais à plonger dans l’humour, à la pointe burlesque de par l’identité même des personnages. Se retrouvant dans des situations décalées, par rapport au flegme dont elles/ils tentent de faire preuve.

Les pions les représentant offrent un soupçon d’originalité par rapport aux classiques du genre. Néanmoins pas de quoi sauter au plafond d’une grotte aux serpents. Du moins pas pour les criminel(le)s. Le docteur ayant lui la chance de posséder une figurine plus poussée. On y distingue même son chapeau typique du safari.

The Island of Doctor Lucky

Conclusion

Drôle et piégeur, The Island of Doctor Lucky est le genre de jeux où le but de devoir assassiner quelqu’un, arrive à être tourné en dérision. On se retrouve ainsi rapidement pris(e) à notre propre piège, pour le plus grand plaisir de nos adversaires.