Test du casque Bluetooth AKG Y500

Propriété du groupe Samsung depuis 2016, la marque AKG continue de proposer des casques sous sa propre marque, et surtout son propre savoir-faire marqué par une expérience de plus de 70 ans dans le domaine de l’audio professionnel. Aujourd’hui nous vous proposons notre avis sur le tout nouveau modèle Y500 marqué par un design aussi simple qu’efficace et une connectivité Bluetooth sans fil.

AKG Y500

Le Y500 fait partie de la gamme wireless de AKG. Il se présente sous la forme d’un casque supra-aural (se repose sur les oreilles) au design particulièrement soigné. On y trouve une combinaison de matériaux qui donnent au casque une allure résolument moderne et élégante. La finition est également d’un très bon niveau notamment avec le rappel de la couleur du casque à l’intérieur de chaque haut-parleur. Le Y500 est disponible en quatre couleurs (noir, bleu, rose, vert) histoire de s’adapter à tous les styles.

A l’usage, le Y500 est très agréable grâce à la combinaison de son poids mouche (230 g) et du confort de la mousse à mémoire de forme et de l’arceau soft touch. On aurait toutefois apprécié un maintien plus ferme du casque : il a tendance à glisser lorsqu’on penche la tête. Un comportement habituel dans la catégorie supra-aural.

AKG Y500

Le AKG Y500 se connecte très simplement en Bluetooth 4.2 et permet grâce à cette norme de proposer une connexion multi sources. Les commandes sont facilement accessibles grâce à la forme des boutons qui permet de les distinguer au toucher. On trouve ainsi les commandes les plus utilisées (lecture et volume) sur l’oreillette gauche, alors que l’oreillette droite héberge les commandes d’alimentation, d’appairage Bluetooth et le mode Ambient Aware qui permet d’écouter les sons environnant sans devoir retirer le casque.

Le Y500 propose également la lecture/pause automatique lorsqu’il détecte qu’on porte le casque ou qu’on le retire, mais comme sur d’autres casques concurrents cette fonctionnalité fonctionner assez mal et on aimerait pouvoir la désactiver. En effet la lecture a tendance à se déclencher de façon intempestive lorsqu’on porte le casque autour du cou.

AKG Y500

Au niveau de l’audio le Y500 bénéficie de toute l’expertise de AKG dans le domaine professionnel. Le son délivré est à la fois puissant et équilibré. Les basses sont bien présente et ne montrent aucun signe de saturation.

Parlons enfin de l’autonomie du Y500 qui est exceptionnellement élevée. AKG annonce 33 heures et ne nous a pas menti ! Personnellement je n’ai pas réussi à l’épuiser après une semaine d’utilisation soutenue. Et quand bien même vous vous retrouvez à cours de batterie AKG a prévu une câble audio muni d’une télécommande histoire de pouvoir l’utiliser en filaire en dernier recours.

Conclusion

Le AKG Y500 vous donnera pleine satisfaction si vous êtes à la recherche d’un casque supra-oral urbain délivrant un son de qualité. Il bénéficie d’une très belle finition associée à des matériaux et coloris qui ne passent pas inaperçus. Mise à part la lecture automatique parfois intempestive, le reste de la brique logicielle est irréprochable. Quant à son autonomie elle est tout simplement exceptionnelle et permet d’envisager sereinement de longues écoutes sans nécessité de recharger.

Plus :

  • Design soigné
  • Audio de qualité AKG
  • Autonomie record
  • Très compact en position pliée

Moins :

  • Maintien peu serré
  • Déclenchements intempestifs de la lecture automatique

Note : 4/5