Test du jeu de société Car Clash

Nous avons récemment vu Kiza, de Franck Régnier. On embraie avec un autre de ses jeux, Car Clash. Où les folles et les fous du volant pourront s’éclater, en toute sécurité.

Car Clash

Chaque pilote est paré(e) à franchir l’arrivé(e) en tête. Même si l’on ne part avec un tel engin réglé du début jusqu’à la fin d’une course, dont l’on connait déjà le parcours sur le bout des doigts. Durant l’épreuve, on pourra améliorer notre bolide, mais également choisir parmi divers chemins. Avec pour obligation d’atteindre le point de demi-tour du même chiffre que celui de son départ. Ce dernier devenant l’arrivée, que vous devrez ensuite franchir.

Après avoir sélectionné son véhicule et installé au hasard les planches du circuit, entre celles de départ et de retour (en tout 10, moins si on le désire), on passe à la prise en main de ses ressources. Tout(e) participant(e) en récupère 10, avec la nécessité d’en posséder au moins une de chaque catégorie : Carburant, Pneumatique, Huile et Frein.

Car Clash

Le dé permettra d’avancer jusqu’à la case de son choix, selon le résultat du lancer évidemment. Si l’on tombe sur une case au symbole coloré, aucun souci, on se défausse d’une ressource correspondant à cette couleur et glane une tuile Clash. Mais au bout d’un moment, l’on risque de ne plus être en possession des 4 types et là c’est la… tuile ! Dans ce cas, on se retrouve à faire le bon vieux coup de la panne.

Immobilisé(e), notre chance passera par le gain de l’élément manquant. Soit en lançant le dé, avec 2 chances sur 6 de réussir. Car il y a une face pour chaque ressource et une autre permet de choisir n’importe laquelle. La 6e ne donnant rien. Libre à vous d’en récolter une que vous détenez déjà et de rester sur le bas-côté tour après tour, pour une stratégie de grande envergure, dans le cas où vous seriez l’as du dé. Afin d’engranger un maximum de ressources pour ensuite foncer à vive allure. Il est aussi envisageable d’échanger une tuile clash, contre la ressource désirée. Là encore, rien ne vous force à prendre celle absente de votre tableau de bord. Ou d’échanger 3 ressources, contre la 4e.

Dès que l’on aura amassé une ou plusieurs tuiles clash, l’on pourra également s’en servir pour la course. Premièrement en résolvant l’action venant avec. Cela allant de la ressource ciblée à piquer à un(e) concurrent(e), à la garantie d’une ressource précise jusqu’à la fin de la course, en passant par le retournement d’une partie du terrain. Pouvant ainsi carrément reculer les participant(e)s s’y trouvant. Toujours à propos des tuiles clash, la quantité possédée sera ensuite additionnée au résultat du dé. De quoi avancer plus rapidement en théorie, sauf qu’il est possible que cela nous mène vers une case malfaisante. Alors que le dé nous envoyait à un endroit tranquille.

Car Clash

Vous le savez, au moins si vous avez lu notre critique de Kiza, la maison d’édition Les Jeux du Lac tient certains engagements sur ses multiples projets. On les retrouve évidemment sur Car Clash, à savoir qu’il est adapté au daltonisme et respect les critères Imprim’Vert.

Bien sûr l’on attend de Car Clash qu’il délivre des machines accrocheuses, afin de nous donner envie de les piloter, voire de les incarner. Tout en s’imaginant un univers tout autour. Pas de doute, l’essai est transformé, en misant sur la variété. Pour notre part, nous optons principalement pour le van hippie. Au-delà de ces bolides, l’on apprécie beaucoup les tableaux de bord, renforçant la facette course du jeu. Mais évidemment à un autre niveau, l’on retrouve les pistes. Interchangeables comme l’on adore, qui plus est recto verso. Aussi bien pensées pour le plaisir ludique et la rejouabilité, qu’attirantes visuellement. Le tout sur des matériaux de qualité. Il le vaut mieux, avec les différentes manipulations.

Car Clash

Conclusion

Car Clash possède exactement ce que l’on adore chez un jeu de course et vous commencez à le savoir : une rejouabilité perpétuelle. Mais cela ne vaut pas que par les pistes modifiables. Le système de la panne est ingénieux et s’inscrit totalement dans l’univers. On n’attend plus que les véhicules à friction Car Clash !