Test du jeu de société Bioviva – Le Jeu

La proximité de Bioviva avec la nature et sa volonté de la faire découvrir et d’inciter à la protéger, grâce à une approche ludique, se retrouve régulièrement chez la société, pour ne pas dire constamment. Et cela se remarque plus que jamais avec le bien nommé Bioviva – Le Jeu.

Bioviva - Le JeuSi évidemment l’envie de faire de son mieux pour remporter la partie de Bioviva – Le Jeu se fait sentir, ce dernier sera en même temps une forme d’apprentissage. Celui-ci portant aussi bien sur les espèces animales, que sur la Terre en elle-même. Via des questions/réponses, mais pas seulement, il faudra cumuler 12 points Viva. Qui à chaque fin d’épreuve réussie par une ou plusieurs personne(s), pourront différer selon la quantité de points inscrits sur la carte  » +  » à tirer.
Des points à glaner via 3 épreuves distinctes. Où s’amalgament les connaissances, de la déduction ou encore une certaine imagination.

Lors de chaque tour, la/le joueuse/eur guide jette le dé, dont le résultat indique la séquence qui suivra. Trois catégories d’épreuves existent, à commencer par Question.
La/le guide pioche une carte épreuve qui correspond à ce type. Et comme son nom a certainement su vous le suggérer, elle/il pose la question inscrite. Ainsi que les 3 propositions pour sa réponse. Subtilité néanmoins, les 2 à 6 concurrent(e)s devront y répondre. Y compris la lectrice/le lecteur. De manière cachée, grâce à 3 jetons. On choisit le A, B ou C, selon ce que l’on songe être la bonne réponse. Et l’on révèle simultanément nos choix.
Cette phase peut déjà insuffler plus ou moins de bluff, selon votre fourberie. La ou les personne(s) avec la bonne réponse, gagne(nt) leur récompense en points Viva, comme précisé précédemment.

Bioviva - Le JeuDeuxième épreuve envisageable, la Localisation. Cette fois la question demande de situer sur le plateau, qui représente la planète bleue, ce que vous pensez être la réponse idoine. Ou du moins vous en rapprocher géographiquement. Puisqu’il n’y aura nul besoin de tomber pile au bon endroit. Soit une séquence toujours avec de l’apprentissage et donc une éventuelle déduction. Car en mêlant nos connaissances, avec les 9 grands
ensembles naturels (forêts tempérées, déserts, toundra et régions polaires…) que l’on distingue sur la carte, l’on peut avoir un déclic pour trouver le bon endroit… Ou presque !

Cette épreuve intensifie la facette bluff, puisque chaque participant(e) (dont la/le guide) bénéficie d’un pion bonne réponse et d’un mauvaise réponse. Ce qui permet de placer celui mauvaise réponse, pour induire en erreur ses adversaires. Et l’on peut positionner celui bonne réponse de manière vague. Afin d’être à proximité de 2, 3 endroits à équivalente distance, mais entre lesquels on hésite. Alors pourquoi ne pas tenter de miser en restant entre ?
Cette fois, la personne avec le pion bonne réponse le plus proche de la réalité, remporte les points Viva. Si plusieurs sont à même distance, elles récoltent toutes autant de points qu’indiqués. Attention, une case n’accueille qu’un pion. Il faut donc jouer vite, si vous êtes sûr(e)s de votre idée. Et si justement vous vous trouvez au bon endroit, vous doublez les points.

Bioviva - Le JeuUltime épreuve de Bioviva – Le Jeu, l’Association d’Idées. On change radicalement d’approche, en plus de la proposition d’un système asymétrique. La/le guide tire une carte, qui lui donne le nom d’un animal à faire deviner. Non pas en parlant, mais à l’aide de 7 tuiles, à déterminer à chaque fois parmi une quarantaine. Ces dernières symbolisent différents thèmes. Avec déjà d’une part celles à fond jaune, concernant des parties d’animaux. Et celles à fond bleu, qui officient dans de multiples contextes. Et qui permettent de faire comprendre ce qu’il en est de son poids. Ou encore de son milieu naturel, s’il est diurne ou nocturne…

Rien n’oblige à enchainer les 7 les unes après les autres. Il est ainsi tout autant possible d’associer des tuiles en les superposant légèrement. On peut donc lier une partie du corps, avec un élément de longueur, pour faire comprendre la taille de cette spécificité. Ou encore une tuile signalant une quantité. Que l’on peut par exemple employer pour faire saisir que ces animaux vivent en bande ou en solitaire.
Autre soutien, la loupe. Que l’on peut poser sur le plateau. Surtout en vue d’indiquer clairement une région où se trouve l’animal. De quoi économiser un symbole. Mais l’on peut également s’en servir dans notre environnement. Et la placer sur un objet d’une certaine couleur, peut aider. Toutefois, évitez de la mettre sur un bibelot qui représente l’animal en question. Tout comme l’on ne parlera pas et n’effectuera pas de gestes qui guideront vers la réponse.

Mais Bioviva – Le Jeu accepte que l’on aiguille par des « presque », « pas du tout », voire « plus » dans le cas d’un nom composé. Cependant si l’on veut relever la difficulté, l’on peut très bien décider de ne pas parler et même de ne pas utiliser la loupe. Des facilités existent aussi, via une indication sur la carte à propos de l’animal. Et notamment pour les plus jeunes, l’on peut autoriser les mimes. Ce qui ajoute une bonne dose d’amusement supplémentaire. Si bien que même sans la jeunesse, l’on n’hésitera pas à s’adonner de temps en temps à des parties où l’on mimera.
Personne n’a trouvé malgré les 7 tuiles ? Aucun point de marqué ! Tandis si un(e) joueuse/eur donne la bonne réponse, elle/il glane les points Viva, au même titre que la/le guide.

Bioviva - Le JeuLe plateau, les tuiles, jetons, points et cartes, s’avèrent évidemment de qualité au niveau du matériel. Avec à noter une planisphère très intéressante, qui permet d’apprendre directement et différemment, au travers d’ensembles naturels. Et non des habituelles indications et frontières déterminées par les être humains. Utile et originale dans le contenu de Bioviva – Le Jeu : sa loupe en carton. Enfin les autres éléments sont, comme souvent chez l’éditeur, en bois. En somme, son dé, mais aussi ses pions Goutte. L’objet plait, car il ne s’agit pas d’une forme que l’on retrouve dans beaucoup de jeux. En l’occurrence, ce fut notre première fois. Mais surtout, ces gouttes nous renvoient évidemment à l’eau. Qui symbolise plus que jamais la planète et le besoin de la préserver.

Conclusion

Apprendre en s’amusant est une chose et Bioviva – Le Jeu officie pleinement dans cette approche. Toutefois, au-delà de cette particularité, on bénéficie de 3 mécaniques très différentes. Car au travers de la manière et sans même compter ses éventuelles connaissances, ce sont des qualités différentes qui se développeront au cours de chaque type d’épreuves. Ce qui le rend encore plus intéressant, puisque l’on varie continuellement entre les saveurs ludiques.