Test du jeu de société Pickomino la totale !

Comme son nom l’indique, Pickomino la totale ! n’est rien de moins que l’intégralité du jeu de Reiner Knizia, Pickomino. Concrètement, la version de base, plus l’extension. De quoi davantage nous guider vers son acquisition ?

Pickomino la totale !

Parmi les personnages que l’on peut incarner dans des jeux, les dindons restent rares. Pourtant c’est ce que nous propose Pickomino la totale ! soit déjà de l’originalité. Le but étant de récolter le maximum de vers. Dans une ambiance festive au sein du LombRico-Grill, lieu tendance lancé par Rico le coq et son barbeuc’. Avec en vue de s’enchaîner des petits vers pour la route, soit plutôt un barbeurk.

Pickomino la totale !

On dispose tout d’abord les dominos en brochette par ordre croissant. Des pièces originales, puisque d’une part l’on retrouve un nombre et d’autre part un ou des ver(s) à accumuler. D’ailleurs ces derniers ressemblent eux-mêmes à des croissants ici. Lors de son tour, chaque participant(e) lancera les 8 dés simultanément. Le but étant de récupérer des valeurs identiques. Par exemple, si vous obtenez 3 faces 2, 2 faces 5, puis 1 de 6, 1 de 4 et 1 de 3, il s’agira de garder un des 2 groupes de dés au même chiffre. Chaque chiffre obtenu, se multipliant par la quantité de dés le représentant ou l’inverse. Pour au final aller chercher le Pickomino correspondant sur la brochette, voire celui au nombre inférieur selon la situation ou celui visible chez un(e) adversaire.

Selon les dominos restant et donc leur valeur à atteindre, on pourra stopper plus ou moins tôt nos lancers, s’il nous reste des dés. Si l’on n’est pas encore satisfait(e) ou ne peut rien acquérir, on continuera. Avec par exemple les 3 dés montrant 2, on en a encore 5. Mais l’on ne pourra plus prendre des associations de 2. Si l’on sort ainsi 2 dés de 2, un de 3, un de 4 et un ver (remplaçant le 1), on ne pourra prendre que le ver, ayant une valeur de 5, à additionner à notre 6. Soit un total de 11. Peut-être cela nous suffira-t-il ? Surtout si le 11 est encore sur la brochette, vu que l’on ne peut le voler. Si c’est le cas, on pourra s’arrêter et éviter de perdre un domino, si l’on en possède.

Toutefois si l’on repart pour un jet et que l’on a droit à 4 dés individuels. Voire 2 ou 3 avec le 2, puis n’importe quel autre chiffre pour le dernier ou 2 chiffres différents pour les 2 derniers, selon le cas, on aura réussi un lancer nul. Tandis que si l’on sort par exemple une paire de 4, on pourra la garder. Ajoutant 8 points à notre total, pour l’échanger contre un Pickomino, alias des vers.

On ne va pas vous donner toutes les subtilités de renvoi de dominos et autres, pour ne pas non plus se substituer à la règle. Mais entre les retournements de la valeur la plus élevée, le non chapardage du 11 et du 13 ou encore les vers grillés donnant des points, on relève des tas de touches faisant évoluer les parties de diverses manières. On évite ainsi la répétitivité, puisque les Pickominos peuvent disparaître.

Pour davantage de richesse, Pickomino la totale ! propose l’apport de personnages. Chacun possédant sa ou ses propres caractéristiques. La pomme et son ver amenant des points pour le compte final. La mère poule évidemment protectrice, empêche de perdre suite à un jet nul ou que l’on vous pique un Pickomino. La belette permet de relancer les dés…

 

Pickomino la totale !

En proposant ce combo au niveau de son contenu, Pickomino la totale ! vient, non pas dans une boite en verre, mais en métal. Style boite à biscuits si vous voulez vous faire une idée palpable et savoureuse. Ce qui tombe bien pour cette seconde caractéristique, étant donnée l’identité du jeu. Il faut avouer qu’il est très plaisant de le voir protégé par un tel matériel. Forcément le coût n’est pas le même que du carton, mais vu que l’on est parfois obligé(e) de renforcer le bien-être de nos jeux, posséder directement ce rangement facilite l’affaire. On profite en sus de la superbe et rigolote illustration de la jaquette par Doris Matthäus.

Les dés classiques sont de très bonne facture, au même titre que les dominos et les pions. Une approche rustique dans le bon sens du terme. Le tout perdure dans le ton humoristique, puisqu’ils sont agrémentés d’un vers à chaque fois. Les figurines sont le plus sortant du lot, au sein de cette édition. Encore du joli taillage de bois. Avec surtout 5 formes très différentes. Ce qui n’est pas si courant. On adore forcément celles d’animaux, on lance même durant les parties des « Allez viens poupoule, viens poupoule, viens » et autres joyeusetés. Néanmoins la pomme attire avec son superbe vert. Ainsi que son sublime ver, avec sa tête des bons jours, nous faisant toujours sourire.

Conclusion

Pickomino la totale ! est assurément un jeu à pas piquer des vers ! Rigolo, stratégique et proposant de nombreux retournements, le plaisir et la rejouabilité figurent au menu. Notamment avec l’arrivée des personnages, tout sauf anecdotique. Un jeu (ver) reluisant.