Chronique roman Dune T5 Les Hérétiques de Dune

Notre périple sablonneux au sein de la franchise de Frank Herbert se poursuit, avec Dune T5 Les Hérétiques de Dune de Frank Herbert, traduit par Guy Abadia. Enfin quoi que, le titre aurait pu évoluer…

Dune T5 Les Hérétiques de Dune

Et oui, la saga pourrait se transformer en Rakis, nouvelle appellation de la planète Dune. Qui n’est d’ailleurs plus que l’ombre de ce qu’elle fut il y a tant d’années, sous l’égide de Leto II le Tyran. La Grande Dispersion a vu quasi tout le monde s’enfuir, afin de trouver ailleurs de quoi se sustenter. Néanmoins dans les arcanes, restent quelques factions désirant conquérir à nouveau un grand pouvoir. Elles ne seront d’ailleurs peut-être pas les seules, la convoitise étant immense, s’il devient possible de contrôler les vers. Plutôt que de se contenter d’une épice synthétique.

Comme systématiquement chez cette série, on suit passionnément l’identité de chaque classe. Finement détaillée dès qu’on se penche sur l’une ou l’autre. Hissant leur objectif porte-étendard, mais toujours avec des arrangements par rapport à la manière de faire. Ceux-ci semblant pourtant une hérésie. Tant au niveau religieux, que technologique, historique… Ainsi, rien que chaque clan possède déjà une complexité et des mensonges envers lui-même de fortes saveurs. Alors évidemment confrontés les uns aux autres, les machiavéliques plans nous absorbent d’autant plus.

Ici en voyant tout d’abord dans leur soif de voir jaillir enfin un héritier qui fera la différence. Le fils du duc Leto sera-t-il celui-ci ? Mais surtout, à l’instar de ce qu’on vient de suggérer, tous ces arrangements avec la vérité, peuvent en outre servir à le formater de la manière désirée. Se hisser en haut de la scène, car il possèderait des éléments essentiels impensables pour ses comparses. Tout en étant manipulé depuis longtemps, pour s’inscrire dans un certain type.

Découvrir l’avancée d’un certain Duncan Idaho, s’avèrera ainsi troublant. Le 12e ghola sera-t-il le bon ? Et finalement, quelle est la véritable ambition derrière cet acharnement de vouloir un ghola ? Au niveau jeunes gens encore, on rencontrera Sheeana, celle paraissant bénéficier d’un pouvoir sur les vers. On assistera à ce sujet à de phénoménales scènes ! Fatalement, comme nous le suggérions, il y aura là quoi attiser les convoitises, car cela signifierait contrôler la source de l’épice. Les relations ardues et autres coups-fourrés s’enchaîneront donc. Tout en voyant de charismatiques, parfois par leur méchanceté, protagonistes se révéler. Avec un Miles Teg en héros non ennuyeux. Il aurait pu être ce genre de personnage phare nous agaçant, cependant ses questionnements le rendent très intéressant.

Conclusion

On continue à se laisser entraîner vers cet univers, comme si on se débattait dans des sables mouvants, avec Dune T5 Les Hérétiques de Dune. Et encore on a évidemment dû éviter moult révélations et les divers soubresauts, dont les présences sont massives.