Critique des Leçons Particulières d’Osamu Tezuka

Pour beaucoup d’entre-nous, le nom d’Osamu Tezuka évoque les mangas de notre enfance comme les mythiques Astro, le Petit Robot, Le Roi Léo ou Black Jack. Le maître japonais, qui nous a quitté bien trop jeune, a été reconnu par ses pairs comme le Dieu du manga ou celui qui a su opérer la transition du manga vers l’ère moderne. La sortie en France et la traduction de son livre Les Leçons Particulières d’Osamu Tezuka est une excellente nouvelle pour tout amateur de mangas et d’animation japonaise.

Les Leçons Particulières d'Osamu Tezuka

Les Leçons Particulières d’Osamu Tezuka ne date pas d’hier. Le livre a été écrit par le célèbre mangaka en 1977. Les thèmes qu’il y aborde restent toutefois très contemporains et sa lecture est un réel plaisir. L’auteur le destine aussi bien aux dessinateurs amateurs qui souhaitent passer pro un jour, qu’au grand public qu’il encourage à prendre le crayon pour dessiner, pour son propre plaisir ou celui de ses enfants.

Le livre comporte également des passages techniques mais qui restent très abordables. Osamu Tezuka y présente alors les principales techniques de base pour représenter une scène et plus généralement créer son propre manga, quelle qu’en soit la longueur ou la complexité. Le maître introduit ensuite les principales techniques de dessin, de mise en scène et le matériel nécessaire dans le cas où l’on souhaite s’équiper comme un véritable mangaka.

Enfin, Les Leçons Particulières d’Osamu Tezuka est une véritable biographie du maître qui n’hésite pas à y évoquer son enfance, les moments clés de sa carrière de mangaka et l’importance du dessin dans sa vie. C’est pour cette raison qu’il encourage tout le monde à sauter le pas et à prendre un crayon pour dessiner quelques chose.

Les Leçons Particulières d’Osamu Tezuka est traduit du japonais par Patrick Honoré. Le livre de 288 pages est disponible auprès de l’éditeur Philippe Picquier spécialisé en littératures d’Asie.