Test du jeu de société Défis Nature – Le Grand Jeu

Apprendre sur les animaux, tout en s’amusant, évidemment le mix est alléchant. Mais pour tant d’activités, il ne s’agit que d’un effet d’annonce. Qui tombe à l’eau car soit l’on n’apprend pas grand-chose, soit l’on s’ennuie. Qu’en est-il pour Défis Nature – Le Grand Jeu ?

Défis Nature - Le Grand JeuLe but du jeu est de réussir à remporter des points, au travers de caractéristiques propres aux animaux présents sur nos cartes. De base, en possédant la plus grande donnée, la taille par exemple. Mais vous constaterez rapidement que des retournements de situation peuvent arriver dans Défis Nature – Le Grand Jeu. Et que la mémoire et la stratégie, peuvent s’avérer des atouts essentiels. Bien que l’on puisse également y jouer de manière très simple. Et ainsi progressivement apporter cette dose tactique, chez les moins aguerri(e)s aux jeux de société. Voire à la jeunesse. Bien qu’il soit loin de ne s’adresser qu’aux moins rompu(e)s aux joutes ludiques et à des enfants. Il est justement taillé pour tout le monde.

Défis Nature - Le Grand Jeu

Si vous connaissez les Défis Nature, sachez que cette version vient évidemment avec son lot de cartes, mais également un plateau, des tableaux de bord et des marqueurs de points. D’où le titre, Défis Nature – Le Grand Jeu, tant il délivre tout l’attirail. Et pas seulement les cartes à jouer. Maintenant que tout est clarifié, débutons la mise en place. Le plateau prend la place centrale, pour servir de juge de rapidité. Tandis que chaque participant(e) prend un tableau Continents et se voit attribuer 6 cartes. Le reste constitue la pioche, faces cachées.

On lance désormais le dé Continents, sur lequel figurent 5 faces qui reflètent chacune un continent. La sixième étant Défis Nature. S’il tombe sur l’un des continents, il faut être la/le plus rapide à poser une main sur l’emplacement prévu sur le plateau. Ce qui nous donne la main pour ce tour. Le continent déterminé par le dé, devient celui qui remportera un point sur notre tableau si l’on rafle cette manche. Tandis que Défis Nature permet de choisir le continent sur lequel on place son caillou en guise de point.

On peut désormais regarder ses cartes et en sélectionner une à situer face cachée devant soi. Peu importe le continent indiqué, toutes sont jouables. Mais un animal correspondant au continent pour lequel on joue, permet de doubler la quantité de cailloux à récolter de son côté. Dans le cas où l’on possède déjà 1 ou 2 point(s) sur celui-ci, on peut tout de même choisir d‘ajouter son ou ses point(s) ailleurs. On lance à présent le dé Aléas.

Celui-ci porte bien son nom, puisque l’on peut changer tour après tour de condition. Parfois simplement par une autre possibilité de récupérer 2 points, en tombant sur la face du même nom. Celle Ça Tourne, demande elle de transmettre la carte que l’on a située devant nous précédemment, à la personne à notre gauche. Ainsi, ce que l’on a pu imaginer en la prenant, peut être totalement bouleversé. Pour le moment, surtout si l’animal déterminé vient du continent en jeu et que l’on en voit arriver un d’un autre environnement à la place. Nous vous évoquerons le reste du dé Aléas par la suite.

Défis Nature - Le Grand Jeu

On commence par la face Go, qui ne bouge pas la règle de base de Défis Nature – Le Grand Jeu. Une fois la phase Aléas passée, la joueuse/le joueur ayant précédemment remporté la main, sélectionne une caractéristique de la carte positionnée devant elle/lui. L’idée première ayant peut-être changé  si l’action Ça Tourne a été tirée. Temps de gestation, longueur, poids… puis l’énonce. Cependant, l’affrontement serait encore assez simple si l’on en restait là. Une autre particularité qui mêle l’information réelle et le ludique s’ajoute au déroulement d’une partie.

En l’occurrence, les espèces menacées. Divisées en 4 catégories, de celle des espèces non menacées, à celle regroupant les animaux en danger critique d’extension. Cette spécificité permet de changer la condition de la bataille. Seule une carte représentant une espèce davantage menacée, que celle de la/le joueuse/eur ayant décidé le détail animalier actuellement joué (qui a donc pu évoluer depuis le début du tour), le peut. Qui plus est, c’est à chaque fois un tour qui se crée. On ne peut faire évoluer la caractéristique au dernier moment pour l’emporter. Tout le monde joue sur la nouvelle demandée. Mais le dé Aléas peut afficher Espèce Protégées Désactivées. Dans ce cas, impossible d’alterner entre les caractéristiques au fil de la manche. Enfin, ce facétieux cube peut tomber sur Honneur Aux Petits. Au lieu de la plus grande donnée, c’est cette fois la plus petite qui gagne.

Lorsqu’un tour est conclu, l’on révèle toutes les cartes jouées, avant de les mettre sous la pioche. De cette manière, l’on sait que personne n’aura tel animal prochainement. De quoi songer à choisir le poids, si l’on remarque que tant des plus lourdes créatures ne seront pas là de sitôt. Bien connaitre les animaux et faire preuve de mémoire offre un joli avantage. Autre astuce afin de glaner des points, les substituer contre des cartes. Tactique envisageable 2 fois maximum pour chaque participant(e). Celle/celui l’employant ne peut en revanche pas jouer lors du tour qui suit. Et bien sûr, il n’est possible de l’utiliser pour obtenir le point final permettant de remporter la partie. Des conditions existent pour cet échange et le plus amusant, est que l’on peut également retirer un point à un(e) adversaire, en échange de 3 cartes représentant autant de continents différents.

Défis Nature - Le Grand Jeu

Atout indéniable de Défis Nature – Le Grand Jeu, ses cartes ! Au-delà des parties en elles-mêmes, l’on aura plaisir à s’en servir d’une manière alternative. Voire de plusieurs. Celles-ci bénéficiant de photos d’une excellente résolution. Et comme elles concernent des animaux, forcément elles sont plus attirantes que n’importe quel autre thème. Bien sûr c’est très subjectif de notre part, néanmoins on sait qu’il n’y a pas non plus que nous qui nous passionnons pour elles et eux. Et si vous les détestez, là il y a un souci. Ce n’est pas comme ne point accrocher à un univers de l’imaginaire, artistique…

Avec en plus toutes les informations qui y figurent, on apprécie les sortir pour les regarder et apprendre. Si bien que l’on peut même avoir tendance à les ranger dans un album, pour s’en servir tel un fascicule. D’ailleurs l’on peut approfondir ce loisir annexe, via les cartes disponibles en marge de ce jeu. On retrouve ainsi des boites spécifiques à certains continents. Mais également d’autres contenant certains animaux : oiseaux, dinosaures, insectes… L’on pourra aussi les utiliser dans Défis Nature – Le Grand Jeu, en suivant les consignes pour les adapter à une partie. Puisqu’un coffret consacré à tel animal, ne peut contenir des entités en aussi grand nombre, distillées sur les divers continents. Par conséquent la notion géographique disparaît dans cette situation.

D’autres viennent juste de s’ajouter : Rois du camouflage, Rapaces et Requins. Des Cartes Collector vont également débarquer, il y en aura même une dans les boites de ces nouvelles collections. Concernant les collector, en plus de cartes brillantes, elles représentent des phénomènes naturels qui influeront sur le jeu. De quoi continuer à secouer chaque partie.

Conclusion

Pouvoir jouer et découvrir des tas d’informations sur les animaux, on signe immédiatement en théorie ! La force de Défis Nature – Le Grand Jeu, est de réussir à concrétiser cette envie, grâce à un jeu réellement poussé, via sa dimension tactique et ses nombreux rebondissements et. On a hâte de pouvoir y inclure les phénomènes naturels. Et jouer avec des animaux est évidemment un immense plaisir.