Test du Ledger Nano S : stockez toutes vos cryptodevises

Si vous vous intéressez aux dernières tendances high-tech, vous avez dû entendre parler du Bitcoin ou des autres crypto-devises comme l’Ethereum ou le Monero. Les monnaies virtuelles ont beau être intangibles, elles nécessitent d’être stockées sur des portefeuilles sécurisés (appelés wallets). Le Ledger Nano S reste le plus connu de ces wallets « hors-ligne » proposés actuellement. Mais que vaut-il vraiment ?

Ledger Nano S

Le Ledger Nano S : un wallet de crypto-monnaies français

On ne le sait pas toujours mais le Ledger Nano S est français. Cocorico ! Il a été créé par la société « Ledger », dont le siège social est situé à Paris. Vous connaissez peut-être déjà ce nom, car il s’agit de la société qui gère l’entreprise de crypto-monnaie Coinhouse (anciennement appelée La Maison du Bitcoin).

À l’inverse du Ledger Nano (tout court) et du Ledger HW 1, le Nano S possède un écran qui vous permet d’obtenir directement des infos lorsqu’il est branché. Il est livré avec un câble micro USB, un porte-clef, une dragonne, mais aussi une feuille pour noter votre phrase de
récupération, qui permet de sécuriser votre compte.

Quelles crypto-monnaies peut-on utiliser avec le Nano S ?

Ledger Nano S
Source

Le Ledger Nano S permet de stocker plus de trente types de pièces (tokens) virtuelles. La plupart des personnes l’utilisent en premier lieu pour stocker leurs Bitcoins, mais il figure aussi parmi les meilleurs portefeuilles pour Ripple, Ethereum, Bitcoin Cash, Zcash… La liste
exhaustive se trouve sur le site officiel du Ledger Nano S.

Comment fonctionne le Ledger Nano S ?

Le Ledger Nano S a un fonctionnement plutôt instinctif : vous disposez de deux boutons sur le côté, un pour monter dans les menus, l’autre pour descendre. Vous validez en appuyant sur les deux en même temps. Attention, le Ledger Nano S ne possède pas de batterie, il faut donc qu’il soit connecté à un point de charge pour que son écran s’allume.

Côté sécurité, vous devrez, à l’installation, renseigner un code pin que vous utiliserez ensuite pour ouvrir votre portefeuille. Lorsque ce dernier n’est pas branché à un périphérique, il reste entièrement hors ligne. Ensuite, l’écran vous permet de confirmer vos envois de crypto-devises directement sur le Ledger, ce qui veut dire que même si votre ordinateur est infecté, vos fonds seront protégés.

Conclusion

Pour conclure, nous dirons que le Ledger Nano S est actuellement la solution la plus viable lorsqu’on souhaite protéger ses coins à moindre coût. Parmi les trois niveaux de protection des crypto-monnaies, il propose le plus élevé grâce au stockage hors-ligne. On peut donc lui confier ses tokens aisément. On pourra cependant regretter qu’il faille absolument le brancher pour l’utiliser, et il conviendra peu aux personnes faisant du trading d’altcoins, car il s’avère alors un peu lent.

Plus :

  • Très bon rapport qualité/prix
  • Permet le stockage hors ligne de vos cryptos
  • Processus de sécurité très complet
  • Nombreuses crypto-monnaies compatibles
  • Facilité d’usage

Moins :

  • Pas de batterie (nécessite de le brancher pour utiliser l’écran)
  • Peut être perdu facilement à cause de sa taille
  • Pas waterproof

Note : 4/5