Critique du roman Frigiel et Fluffy : Les Trois Clans

Après la préquel Les Origines et Le Cycle du Nether, vient d’arriver le premier volume du cycle II, Les Farlands, des aventures de Frigiel et Fluffy : Les Trois Clans ! Toujours chez les éditions Slalom.

Frigiel et Fluffy : Les Trois Clans

Si vous ne connaissez pas encore la saga, brève mise en situation. Frigiel et Fluffy : Les Trois Clans conte l’histoire des héros lancés par le YouTubeur Frigiel. Qui, au-delà de leurs périples dans ses vidéos, les développe à l’écrit. Aux côtés de Nicolas Digard pour cet ouvrage, comme souvent.

Point essentiel, savoir si l’on peut démarrer la licence avec ce dernier tome en date. Question à laquelle l’on peut légitimement répondre, puisque l’on est dans ce cas. Eh bien sachez que oui. Forcément, on ne connait pas les précédentes épopées de la bande. Toutefois, l’on se familiarise vite avec Fluffy le chien (notre personnage favori), Frigiel, Thalès ou encore Abel.

Bien sûr, on ne va pas nous proposer une présentation détaillée, tant elle a dû déjà être effectuée auparavant. Cependant la nouvelle/le nouveau venu(e) ne sera pas perdu(e), grâce aux caractères que l’on saisit assez naturellement, sans avoir besoin d’atteindre la fin du livre. Ou encore certaines caractéristiques, notamment leurs capacités magiques et autres. De cette manière, l’on arrive à se faire une idée pour chaque. Sans non plus être expert(e) sur leur parcours et davantage de détails. Mais par le biais de cet attachement qui fonctionne, on a envie de découvrir les aspects révélés dans les 5 romans disponibles auparavant.

Frigiel et Fluffy : Les Trois Clans

Celui-ci nous plonge dans l’enquête que nos ami(e)s doivent mener au sein de la cité de Roche-Rouge. L’action y est d’emblée forte et l’on n’a aucun mal à se projeter dans l’univers de Frigiel et Fluffy : Les Trois Clans. Des images nous viennent lors des rencontres menaçantes, des poursuites, des moments où un élément propre à Minecraft est employé pour se sortir d’un mauvais pas… Mais après tant d’émotions épiques, le ton change. On découvre une ambiance plus pesante et touchante. Notre troupe se retrouvant piégée et séparée, dans un contexte très lourd. Le sujet est loin d’être banal, d’où le fait que l’on ne le révélera pas. Tant il prend aux tripes. Ce à quoi s’ajoute le terrible chantage concernant Fluffy, nous donnant envie d’envoyer à la figure de la commanditaire, des tas de tartes cubiques à la pastèque.

L’atmosphère changera encore par la suite, avec une plongée dans des combats en arène. Mettant en avant les propriétés des différentes entités. Sans omettre la camaraderie de notre petite troupe. Que l’on voit évoluer dans chaque situation évoquée. Un des points forts du livre, auquel se joignent des pointes d’humour.

Justement, la galéjade est au menu et pas que dans les dialogues. L’histoire étant jonchée d’annotations, de par les références au monde exploré et par conséquent à celui de Minecraft, de nombreuses précisions sont nécessaires. On en apprend ainsi plus, mais de manière grandement humoristique. Ne serait-ce que la raison du port de l’arc chez les squelettes a de quoi vous tirer les zygomatiques.

Frigiel et Fluffy : Les Trois Clans

Bien que cela soit totalement dispensable, car c’est le contenu d’un livre qui nous intéresse, on souligne la couverture très accrocheuse. Forcément via son illustration signée Thomas Frick, mais pas que. Le Frigiel et Fluffy en lettres brillantes, serties de petits symboles renvoyant à la facette pixelisée tout en offrant une impression pailletée, attire énormément.

Néanmoins Frigiel et Fluffy : Les Trois Clans ne s’arrête pas là en ce qui concerne la partie dessins. On retrouve en effet une illustration au début de chaque chapitre, ainsi que quelques pages pleines en noir et blanc. Mais également un important bonus, avec 8 pages d’illustrations couleur cette fois. De quoi s’imaginer concrètement l’univers. Les personnages possédant des styles particulièrement marqués, on se crée des images dans une identité similaire, pour les autres protagonistes.

Frigiel et Fluffy : Les Trois Clans

Conclusion

Le cycle Les Farlands débute tambour battant, tant il propose quelque chose de fort, au-delà de son humour, de son côté épique et de la plongée dans un univers que l’on apprécie, celui de Minecraft. Frigiel et Fluffy : Les Trois Clans sachant nous marquer en abordant des thématiques humaines, loin d’appartenir au passé.